Football

La qualification pour la Coupe du Monde est terminée !

La qualification pour la Coupe du Monde est terminée !

Après dix matchs et d’innombrables actions à couper le souffle, les matchs de qualification sont terminés. Nous avons maintenant la liste des équipes qui participeront à la coupe du monde 2018.

Certains joueurs de renom mondiaux ne se rendront pas en Russie l’année prochaine, comme Gareth Bale, Alexis Sanchez et Arjen Robben. L’été prochain, ils assisteront à la Coupe du Monde devant leur télévision.

La Coupe du Monde ne sera pas le même sans ces stars mais c’est aussi l’occasion de voir de nouveaux talents sur la plus grande scène mondiale.

Messi, le magicien

Que peut-on écrire de plus sur ce petit magicien?

Quand son équipe avait besoin d’un héros, Léo a su répondre aux attentes. L’Argentine a disputé son dernier match face à l’Equateur pour la qualification de la Coupe du Monde. Les Argentins ont été mené sur un score de 1-0 dans les premières minutes de jeu, mais leur capitaine, Lionel Messi, a réalisé un magnifique triplé afin d’assurer leur place en Russie l’année prochaine.

Les finalistes de la Coupe du Monde 2014 ont eu beaucoup de difficulté à s’adapter à la compétition, tout en sachant que seule une place parmi les quatre premiers leur permettrait de se qualifier automatiquement pour la Russie.

Ils ont fait un début horrible à Quito, et ont concédé un but trop tôt. Malgré cela, la superstar de Barcelone a montré tout son savoir-faire pour qualifier les siens pour la Coupe du Monde 2018. L’Argentine a eu de nombreuses difficultés dernièrement, mais la Coupe du Monde n’aurait pas été le même sans le G.O.A.T (Greatest of all time).

McClean, le sauveur Irlandais


Au fil des années, l’Irlande a eu bon nombre de héros; Ray Houghton, Roy Keane, Robbie Keane et Robbie Brady. Une fois de plus, les hommes de Martin O’neill avaient besoin d’un sauveur.

Suite à une reprise de volée en pleine surface de réparation, James McClean a marqué le but de la victoire avec une magnifique passe en retrait de Jeff Hendrick. Le Pays de Galles a dominé le match mais il manquait d’efficacité dans le dernier geste.

Sans oublier que tout a changé lorsque Joe Allen était sorti durant le match à cause d’une blessure musculaire.

Cela signifiait qu’Aaron Ramsey devait jouer plus en arrière, l’empêchant ainsi de se donner au maximum sur le flanc de l’attaque. L’Irlande a joué un football très tactique et sera une équipe à craindre dans les jours à venir.

Il y a quelque chose d’exceptionnelle dans cette équipe irlandaise, ils n’ont pas les footballeurs les plus talentueux du monde mais ils font incroyablement confiance en leur jeu avec toujours un énorme désir de gagner. Lorsqu’ils mettent le maillot vert, c’est un effectif très soudé et très dur à briser.

L’Ecosse et le Pays de Galles


Après l’Euro 2016, où ils ont atteint les demi-finales après une superbe victoire sur un score de 3-1 face à la Belgique, le Pays de Galles n’a pas réussi à avoir une place pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018 en Russie.

Ils faisaient partie des meilleures et, même si le groupe D est l’un des plus serrés, le Pays de Galles avait une belle occasion de se qualifier pour une première Coupe du Monde depuis 1958.

Avec la perte de leur meilleur joueur, Gareth Bale, les deux derniers matchs étaient juste trop durs pour l’équipe de Chris Coleman. Ils n’avaient pas trouvé la formule pour battre une équipe irlandaise bien organisée. Cela va surement mettre des doutes sur l’avenir du manager Chris Coleman. Il est rapporté que les joueurs ont demandé à Coleman de rester mais la décision appartient finalement à la fédération.

Les Ecossais de Gordon Strachan sont dans un bateau similaire à leurs voisins Gallois.

De mauvaises performances ajoutées à une malchance signifient que l’Ecosse sera de nouveau absente lors de ce grand tournoi.

L’avenir de Gordon Strachan en tant que manageur de l’Ecosse sera discuté lors d’une réunion du conseil d’administration écossais dans les prochains jours. Une victoire en Slovénie, dimanche, aurait permis une place de barrage et une chance d’atteindre la première grande compétition pour l’Ecosse, depuis la Coupe du Monde 1998 en France.

Mais un match nul (2-2) combiné à la victoire de la Slovaquie sur Malte signifiait que les Slovaques avaient terminé deuxième après l’Angleterre, qui se sont qualifiés automatiquement pour la Coupe du Monde 2018, en Russie.

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>